1. Test de flexible de transfert GNL en LN2 sous refroidi Dans le cadre du développement mondial du transfert maritime du GNL il faut mettre au point et qualifier des flexibles de transfert du GNL entre l’Usine de Gaz Naturel Liquéfié Flottante (FLNG) et le navire méthanier. Ces flexibles doivent être testés en sollicitations mécaniques sous une pression de 20 à 30 bar jusqu’à la rupture. En simulant le GNL par de l’azote liquide sous-refroidi l’effet de souffle est réduit lors de la rupture de l’élément testé. Les tests sont effectués à environ -190° C, sous une pression jusqu’à 30 bar. La rupture du flexible se traduit par une détente instantanée à la pression atmosphérique. La vaporisation provoque un effet de souffle (BLEVE) d’autant plus faible que le sous refroidissement de l’azote est prononcé.
RLD Thermique et Ingénierie
4 rue Augereau  - 38 000 GRENOBLE - France - t: +33 4 76 46 33 16 - m: +33 6 73 74 38 79 - contact@thermique-ingenierie.fr
Ingénierie Cryogénique
Ingénierie Cryogénique L’ingénierie cryogénique industrielle utilise les gaz de l’air en phase liquide. Contrairement à la réfrigeration par moyens mécaniques où le fluide frigorigène travaille en circuit fermé, la réfrigération cryogénique est une réfrigération en circuit ouvert avec évaporation du liquide et évacuation du gaz à l’atmosphère. Pour des raisons de sécurité et de coûts, l’azote est universellement utilisé, il permet d’atteindre -200°C. L’azote liquide (LN 2 ), au contact de l'utilisation, subit un changement de phase (vaporisation), en absorbant de l'énergie thermique. Le LN 2  s’applique à de nombreux domaines, les plus connus étant l’alimentaire et la médicine. Dans l’industrie sa rentabilité est évidente pour les procédés discontinus où la puissance de réfrigération demandée est importante. L’échange   thermique   par   contact   direct   entre   LN2   et   l’application   n’est   pas   toujours   possible   ou   souhaité. Nous   sommes   confrontés   à   l'adaptation   d'un   fluide   à   très   basse   température   (-   180   à-   196°C)   à   l’application industrielle où la température  requise se situe en général dans le domaine 0 à -100°C. Nous y parvenons en intercalant entre le LN 2  et l' application un milieu intermédiaire (transformateur thermique) maintenu à une température voisine de la température requise à l'utilisation. RLD a développé et réalisé plusieurs types de transformateurs de température: échangeurs tubes/calandre pour fluide caloporteur liquide ou gazeux, échangeurs à bloc aluminium, échangeurs type caloduc.
LN2 Application Transformateur de température